Grand zoom sur le wc à la turqueL’invention des toilettes était, paraît-il, dû à la civilisation de la vallée de l’Indus. Les Indus sont les habitants du Pakistan d’autrefois. Plus exactement, les peuples bordant la rivière Indus à laquelle ils doivent leur nom, située entre le sud-ouest de l’Afghanistan et le nord-est de l’Inde. Grâce à des études menées par des chercheurs, les vieilles toilettes du monde dataient d’entre 5 000 et 1 900 ans av. J.-C. Elles se présentaient comme des assises ou des urinoirs de pierre. Elles avaient la forme de tuyaux sortant du sol. Aussi, elles étaient connectées à un système de drainage des eaux usées, qui courait le long des rues. Ce dernier était couvert par des briques afin de ne pas le placer à la vue des citadins.

Au 12ème siècle apr. J.-C., le concept de wc à la turque fit son apparition. Trois siècles plus tard, une amélioration a été apportée par les colons ottomans. Ainsi, on avait juste une sorte de trou avec un clou pour pendre le pantalon et une porte. Aujourd’hui, une grande rénovation  a encore été apportée sur ce dispositif. En effet, il est devenu très populaire. De ce fait, plusieurs populations partout dans le monde usent de ce sanitaire.

Les descriptifs d’une toilette turque

Ce sanitaire est autrement connu comme étant une toilette accroupie. Justement, il ne dispose pas de cuvette, mais seulement d’un trou et deux repose-pieds antidérapants. C’est le wc le plus répandu en Asie. Cependant, il est synonyme d’inconfort pour les Occidentaux. Toutefois, on en retrouve quand même dans les régions rurales et surtout dans les lieux publics.

Par rapport aux inventions d’il a y plusieurs siècles passés, des modèles plus améliorés se trouvent sur le marché. On peut par exemple avoir un modèle en porcelaine ou en acier inox. Certains sont souvent accompagnés d’une poignée ou d’une barre  pour faciliter le maintien de la position accroupie ainsi que la relève. D’autres sont aussi munis de coudes pour désodorisation.

Le fonctionnement de ce type de sanitaire

comment se positionner sur des toilettes turquesLe wc à la turque est souvent accompagné d’une chasse d’eau murale. Celle-ci est reliée à la cuvette par un tube de chasse. Aussi, elle est commandée soit par un levier au bout d’une chaîne ou par une pédale. Par ce fait même en tirant sur le levier, de l’ eau jaillira afin de faire évacuer les déjections de la même manière que les mécanismes de chasse d’eau des wc classiques. En fonction des modèles modernes ou publics, on peut trouver un mécanisme de chasse d’eau intégré dans le mur où on ne pourra pas voir la tuyauterie. Il est tout de même à noter que l’installation d’un tel dispositif nécessite obligatoirement une sortie verticale et une intégration au sol au moment même de la fabrication de la chape.

Ses atouts, ses faiblesses et les solutions apportées

Ce qui fait démarquer cette fabrication, c’est son aspect hygiénique et économique. En outre, elle est d’une part facile à nettoyer du fait même que son système est installé au niveau du sol. Ainsi, on peut l’asperger à tout moment en cas de blocage ou autre sans devoir endommager quoi que ce soit. D’ autre part, cette toilette est hygiénique, car elle n’a aucun contact avec une lunette ce qui peut être à l’origine de la propagation d’éventuelles maladies et microbes. Mais encore, les wc à la turque consomment moins d’eau par rapport aux modèles traditionnels.

Contrairement aux autres modèles de wc, celui-ci est vendu à un coût considérable, adapté pour le grand public. En plus de cela, il est facile à installer, surtout pour les locaux fréquentés par plusieurs personnes au quotidien.

Par ailleurs, les toilettes turques ont beau être hygiéniques et économiques, cependant leur usage est un peu inconfortable. À vrai dire, pour certaines personnes, il est difficile de se tenir à une position accroupie pour quelques minutes. Avec un mauvais équilibre, l’usager risque de tomber ou de glisser sur les côtés. Pire encore, cela peut provoquer des éclaboussures d’urine et de matières fécales sur les chaussures et le pantalon. Une raison encore de ne pas en recourir est la propagation des odeurs plus importantes. Ceci est du au fait que les excréments restent en contact avec l’air plus longtemps. En cas de mauvais maintien aussi, une odeur désagréable peut se propager à l’ouverture de la porte alors que personne n’use des toilettes.

En effet, il est important que le dispositif soit bien sec avant de l’utiliser afin d’éviter d’y glisser. Aussi, l’usage d’un produit nettoyant est vivement conseillé lorsqu’on dispose de ce modèle de sanitaire. Mieux encore, il faut choisir les modèles accompagnés d’ une poignée ou d’une barre. Cela aidera les utilisateurs à avoir une bonne position accroupie et à se relever. Enfin, l’usage d’un désodorisant sera toujours utile pour dissimuler l’odeur désagréable avant, pendant ou après le recours à la toilette.